Chronique de l’Attention

Récemment, je travaillais devant mon ordinateur, chez moi, quand l’homme qui partage ma vie m’a annoncé qu’il sortait faire une course. Je lui ai certainement dit « OK, à tout à l’heure », mais tout ce dont je me souvienne est de ce sentiment d’inconfort que j’ai eu à le voir revenir, sans avoir eu le souvenir de son départ. La réponse que je lui avais donnée n’était que mécanique : il s’agissait d’un contact verbal, qui validait ma présence physique, mais qui n’avait, en rien, enrichi notre relation, comme le vulgaire « salut, ça va » qui établit un contact, sans se soucier d’une réponse. En oubliant que le lien ne repose pas que sur des mots, mais aussi sur une attitude, un langage non verbal, j’ai négligé la personne que j’aime.

AttentionPour faire de la communication non plus une mécanique qui remplit une fonction, mais un espace de création de lien, qui enrichisse la relation, rétablissons l’attention.

L’immédiateté de la communication induite par nos outils que sont les réseaux sociaux, les SMS, les MMS, les mails, les forfaits d’appel illimités tendent à intercepter en permanence les actions de notre vie courante : je fais la cuisine et vais voir cette alerte du mail arrivé sur mon ipad, je suis au bureau et réponds à mon SMS reçu sur mon téléphone personnel… Les mots sont courts, le « bonjour » se fait rare, l’interruption est rapide, comme l’est ma réponse. Seule l’information échangée compte. Multiplier tous ces temps d’interruptions nous fait il vraiment gagner en efficacité ? Pourquoi ne pas les transformer en temps de pause qui permettrait d’établir une réelle attention ?

L’échange deviendrait alors un lien à l’autre, autrement plus riche d’informations que ne l’est un message qui n’a besoin que d’un émetteur et d’un récepteur. Pour le créer, je dois prendre le temps de voir que l’autre existe devant moi. Il ne s’agit pas, toutes affaires cessantes, de mener une conversation profonde à chaque fois que je rencontre quelqu’un, ce qui serait bien souvent décalé, mais de lever la tête et de regarder ce lien qui se crée. Le «bonjour » peut alors reprendre sa place et établir le contact en signifiant que j’existe en face d’un interlocuteur que je considère aussi. En retrouvant l’attention aux êtres, je revois enfin toutes ces choses imperceptibles qui transparaissent dans leur message : le ton, le souffle, le sourire, la carnation, l’éclat de la pupille, le ton de la voix, le grain de la peau, autant de matières qui créent ce lien qui rend humain, nous touche et s’incarne.

Publicités

4 réflexions sur “Chronique de l’Attention

  1. J’aime cette chronique. Elle me touche, elle me parle, elle me fait sourire.
    Il y a deux ans j’ai fait l’exercice de preter attention a mes pas en me rendant au metro le matin. Juste a mes pas, a leur contact sur le sol, a ce sentiment d’etre dans le lieu ou je marche au lieu de deja projeter mon esprit deja dans ce metro ou deja au bureau. A l’evidence, je n’ai pas perdu de temps, toujours 7mn pour aller de A a B. En revanche j’ai grandement gagne en plaisir et en detente, a me connecter au moment present. L’attention ameliore la relation a autrui. Elle ameliore aussi la relation a soi.
    Merci.

  2. « Faire attention », expression sans doute trop courante pour qu’on y prête encore… attention, c’est respecter l’autre et c’est aussi, ne l’oublions pas, se respecter soi-même.

  3. Enfant né réanimé et thanatonaute par deux fois (E.M.I.), ainsi qu’enfant pré-autiste…j’ai développé naturellement un instinct d’attention que l’on peut nommé l’écoute de l’autre mais aussi de soi… Les gens ne font plus attention car cela demande un effort et provoque une fatigue si minime quelle soit et pourtant en retour il y a de quoi écrire une chronique de Liberté ! 😉

POSTEZ VOTRE COMMENTAIRE ET VOS AVIS

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s